Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas.
Qui a connu les océans ne craint pas d'autres eaux.
On ne peut pas creuser un puits avec une seule pelletée.
Le cycle de la fortune alterne comme la rivière change son cours avec le temps.
Les choses sont ainsi faites: à la division succédera l'union, et vice versa.
Mieux vaut devenir riche après avoir été pauvre, que de devenir pauvre après avoir été riche.
Ce qu'on sait, savoir qu'on le sait ; ce qu'on ne sait pas, savoir qu'on ne le sait pas : c'est savoir véritablement.
Contre le courant, celui qui ne progresse pas recule
L'échec est le fondement de la réussite.
L'homme de bien est droit et juste, mais non raide et inflexible ; il sait se plier mais pas se courber.
Connaître les autres, c'est sagesse. Se connaître soi-même, c'est sagesse supérieure.
Le bonheur naît du malheur, le malheur est caché au sein du bonheur.
Le ciel n'a pas deux soleils, le peuple n'a pas deux souverains.


Télécharger cette lettre :
Proverbes_CHINOIS.doc