Licenciement pour absence injustifiée

Un de vos salariés est absent depuis plusieurs jours, il ne s’est pas présenté à sa convocation et vous souhaitez le licencier pour faute grave ? Envoyez ce courrier par lettre recommandé pour le notifier de son licenciement.


Monsieur,

Vous ne vous êtes pas présenté à l’entretien du [date] à notre siège [adresse de votre entreprise].

Nous sommes donc contraints de vous licencier pour faute grave pour les motifs suivants :

1.  Depuis le [date], vous avez abandonné votre poste de travail et nous n’avons à ce jour reçus aucun justificatif motivant cette absence.

2.  En dépit de notre mise en demeure du [date] adressée en recommandée avec accusé de réception, vous n’avez pas repris votre poste.

Dans ces conditions, la poursuite de votre contrat de travail est impossible et nous vous notifions par la présente votre licenciement pour faute grave qui prend effet à la date de première présentation de la présente lettre, sans préavis ni indemnité.

Nous vous adresserons par courrier séparé votre salaire, vos indemnités de congés payés acquis à ce même jour, votre attestation ASSEDIC et votre certificat de travail.

Veillez agréer, Monsieur, nos salutations distinguées.

Faire appel à un avocat ?

Malheureusement, il peut arriver que vous rencontriez des difficultés à une période de votre vie, notamment dans le cadre de votre travail. Vous avez pu recevoir une lettre de licenciement, ou être en litige concernant un tout autre sujet. La première chose à faire est de vous rendre aux convocations que votre hiérarchie vous aura adressées, mais si c’est possible, n’y allez pas seul. Soyez au moins accompagné par un représentant du personnel. Suivant l’importance du conflit, vous pouvez même vous faire assister d’un avocat en droit du travail. Cela vous permettra de vous faire représenter comme il se doit et d’être certain que vos droits seront respectés par votre employeur. Mais attention, votre employeur peut refuser leur présence lors de l’entretien préalable. Il est donc primordial d’avoir consulté un avocat au préalable pour bien connaitre vos droits. Bien entendu, toute convocation se doit d’avoir été préparée en amont, que vous vous y rendiez seul ou avec un représentant ou un avocat. Attention, tous les avocats n’exercent pas dans le même domaine. Certains sont spécialistes du droit de la famille, quand d’autres sont le sont dans le Droit Social. Ce sont ces derniers qui seront plus à même de vous défendre dans le cas d’un litige avec votre employeur ou un collègue.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2006-2021 - La lettre type - Tous droits réservés. 109 personnes connectées